Cidre naturel

Astigarragako Sagardoa

Zapiain

Sagardoa

Notre sagardoa est une boisson naturelle légèrement alcoolisée (environ 6%) issue de la fermentation du moût de pomme. C’est un produit totalement naturel et vivant, auquel aucun type de conservateur n’est ajouté. Il ne contient pas de sulfites ajoutés et son dioxyde de carbone provient de la fermentation elle-même.

Zapiain Sagardoa est une boisson rafraîchissante avec un long drink et une acidité marquée, ce qui en fait le compagnon idéal d’un bon repas, notamment des plats préparés sur le grill. Il doit être consommé frais, mais pas trop froid (environ 10-12°C).

Le sagardoa peut contenir des sédiments, car il s’agit d’un produit qui n’a pas été filtré ou clarifié. Avant de le servir, il convient d’homogénéiser le liquide, en tenant le flacon en position inversée et en l’agitant intensément pour dissoudre les sédiments et réveiller le dioxyde de carbone naturel qu’il contient.

Nous vous recommandons de le servir dans un verre ou un verre en cristal fin et en petite quantité. De cette façon, le produit sera conservé au frais et pourra être apprécié dans son état optimal, en conservant toutes les saveurs et tous les arômes et en l’empêchant de s’oxyder et de perdre une partie de sa force.

Qualité garantie

La qualité est l’un des fondements de notre cave. En 1981, la cidrerie Zapiain rejoint son équipe avec le premier œnologue de la filière cidre basque, Miguel Zapiain Goñi. À partir de cette date, la recherche et l’amélioration des processus afin d’obtenir la qualité maximale du produit ont été une constante de l’entreprise, ce qui nous a permis d’anticiper les demandes ultérieures du marché. Cela a considérablement stimulé notre succès commercial. La grande valeur de notre cave réside dans les connaissances acquises au fil des années pour traiter un produit naturel et vivant sans conservateurs.

En 2006, Zapiain a mis en place la norme ISO 9001 pour la gestion de la qualité. Depuis 2010, Zapiain travaille sous la procédure IFS Food (International Featured Standard), une norme très exigeante axée sur la sécurité alimentaire. En 2011, Zapiain a obtenu le plus haut niveau de l’IFS. Cette certification est renouvelée annuellement, après un audit des installations et des processus.

Certifications

Dans notre cave, nous travaillons avec 3 certifications qui garantissent à la fois la qualité et l’origine de notre sagardoa et des pommes avec lesquelles il est fabriqué.

Histoire

Le cidre naturel basque ou sagardoa est un produit fabriqué au Pays Basque depuis des temps immémoriaux. Le premier document connu qui relie les Basques à la fabrication du cidre date du 17 avril 1014. Dans ce document, le roi Sanche III de Pampelune fait don d’un terrain situé à Gipuzkoa au monastère de Leire, parmi lesquels des pommiers.

Un siècle plus tard, le célèbre guide du Chemin de Compostelle attribué à Aimeric Picaud fait une référence expresse aux pommiers et au cidre du Pays Basque. C’est l’une des premières références connues qui va comme ceci:

Puis, aux alentours des ports de Cize se trouve le pays basque, dont la grande ville, Bayonne, est située au bord de la mer vers le nord. Ce pays dont la langue est barbare, est boisé, montueux, pauvre en pain, vin et aliments de toutes sortes, mais on y trouve en consolation des pommes, du cidre et du lait.

A partir de ce moment, les mentions de cidre se sont multipliées et au XIVe siècle, il était courant de trouver dans les communes basques des ordonnances relatives à la culture de la pomme ainsi qu’à la production et à la commercialisation du cidre.

Le cidre atteint son apogée au XVIe siècle, avec l’essor de la pêche à la morue et de l’industrie baleinière. Dans les siècles à venir, le cidre évoluera et continuera à avoir des racines importantes dans la culture basque.

Le déclin du cidre atteint le Pays Basque après la guerre civile de 1936 et avec l’arrivée de la dictature franquiste. Diverses raisons entraînent une baisse substantielle de la production: Le manque de main-d’œuvre, la vulgarisation d’autres boissons, les taxes ou encore la persécution de la culture basque et de ses espaces de loisirs…

Bien qu’environ 10 millions de litres par an soient produits dans les années 1920, la sagardoa a connu l’un de ses pires moments en 1967, avec seulement un million de litres produits.

C’est à cette époque que Nicolás Roxario Zapiain opta pour la production de cidre avec la construction d’une cave d’une capacité de plus d’un demi-million de litres, icône de l’actuelle cidrerie Zapian dans les fûts de laquelle le sagardoa est encore fabriqué aujourd’hui.